Une particule étrangement lourde vient peut-être de briser le modèle régnant de la physique des particules

Le détecteur CDF, qui fait partie de l’accélérateur de particules Tevatron du Fermilab dans l’Illinois, vient de stupéfier les physiciens avec de nouvelles mesures “lourdes” de la masse du boson W. (Crédit image : Science History Images / Alamy)

(s’ouvre dans un nouvel onglet)

Une mesure ultraprécise de la masse d’une particule subatomique appelée le boson W peut diverger du modèle standard, un cadre régnant depuis longtemps qui régit le monde étrange de la physique quantique.

Après 10 ans de collaboration à l’aide d’un atomiseur au Fermilab dans l’Illinois, les scientifiques ont annoncé cette nouvelle mesure, si précise qu’ils l’ont comparée à la détermination du poids d’un gorille de 800 livres (363 kilogrammes) avec une précision de 1,5 once (42,5 grammes). Leur résultat place le boson W, porteur de la force nucléaire faible, à une masse supérieure de sept écarts-types à celle prédite par le modèle standard. C’est un niveau de certitude très élevé, qui ne représente qu’une probabilité incroyablement faible que ce résultat se produise par pur hasard.

Leave a Comment