Revue MLB The Show 22 (PS5)

Pour ceux qui ont passé l’année dernière intégrés dans l’enclos des releveurs de MLB The Show 21, les améliorations légères mais spécifiques de Sony San Diego Studio dans MLB The Show 22 seront les bienvenues. Il s’agit d’un versement annuel où l’un de ses ajustements principaux comprend des ajustements à la logique commerciale, empêchant les équipes d’échanger leurs joueurs vedettes contre des lanceurs de relève. Pour le dire franchement, alors que cette simulation de baseball joue mieux que jamais, le manque d’ajouts significatifs en fera une vente quelque peu difficile pour le fan moyen de la MLB.

Bien sûr, dire qu’il y a non des changements seraient injustes, mais beaucoup de titres ici se lisent comme des notes de mise à jour – quel que soit l’effort investi dans les coulisses. Les fonctionnalités phares incluent un nouveau mode coopératif, qui vous permet de faire équipe en ligne avec jusqu’à deux amis et d’affronter des challengers du monde entier ; dans Diamond Dynasty, le mode de collecte de cartes très populaire de la série, vous pourrez combiner vos collections de cartes, ce qui vous permettra de créer une liste vraiment formidable, ce qui est une idée incroyablement amusante.

Il y a aussi quelques changements assez importants de mars à octobre, le mode saisons tronqué de la franchise. Dans les entrées précédentes, il s’agissait d’une campagne unique, car vous choisissiez votre équipe préférée et jouiez des moments clés tout au long de l’année sur votre chemin vers la gloire des World Series. Vous pourrez désormais superviser plusieurs saisons, grâce à un système d’intersaison très amusant et rapide vous permettant de choisir des agents libres et de personnaliser votre équipe. C’est un très bel ajout qui ajoute de la longévité au mode, que nous préférons en fait au mode Franchise traditionnel uniquement en raison de son format simplifié.

Non content d’être le mode de collecte de cartes le plus généreux du marché, Diamond Dynasty a également une nouvelle ride de gameplay pour les joueurs uniques, sous la forme de Mini Seasons. Ceux-ci vous permettent d’amener votre équipe personnalisée, composée de cartes que vous avez collectées, dans un format de ligue miniature, où vous pouvez concourir pour le programme XP, mettre à niveau votre joueur Parallels et annuler des missions. Ceci, combiné à Conquest, cimente le mode comme étant de loin le meilleur de son genre – et donnera aux nouveaux arrivants et aux vétérans des centaines et des centaines d’heures de plaisir.

Au-delà de ces gros titres, cependant, MLB The Show 22 commence à saigner dans MLB The Show 21. Le gameplay est fantastique, comme toujours, et a été encore rafraîchi avec de nouvelles animations et des mises à niveau d’équilibre. Un ajustement voit la vision du frappeur nerfer très légèrement lorsqu’il se balance pour des lancers en dehors de la zone de frappe, ajoutant une once de réalisme supplémentaire. De plus, les joueurs positionnels peuvent désormais effectuer des lancers parfaits vers des bases en dehors de chez eux, créant un écart encore plus grand entre les joueurs de terrain moyens et les joueurs vraiment exceptionnels avec des notes très élevées.

L’ensemble du package a également été rationalisé. Alors que l’entrée précédente était un peu dingue avec des programmes de type Battle Pass dans le but d’unifier tous ses modes, le jeu de cette année est un peu plus léger sur ce front, tout en atteignant toujours les mêmes objectifs de base. Nous sommes un peu inquiets que l’accent mis sur un programme global puisse entraîner moins de récompenses pour les joueurs occasionnels dans l’ensemble, mais c’est une chose difficile à juger le jour du lancement, et quelque chose que nous devrons surveiller au cours des prochains mois. L’essentiel est que tout semble un peu plus logique hors de la boîte.

Il en va de même pour Road to the Show, qui adopte malheureusement le même vieux format de documentaire sportif à la volée, mais est entrecoupé de nouveaux segments de podcast. Bien qu’il y ait clairement des efforts investis dans ceux-ci – et ils se sentent un peu plus polis et beaucoup moins Microsoft Teams qu’ils ne l’ont fait l’année dernière – ce mode a désespérément besoin d’un nettoyage de printemps, car il semble croustillant par rapport à ce que fait 2K Sports dans NBA 2K22. La progression est cependant plus rapide cette année, ce qui est formidable, et vous pouvez créer plusieurs Ballplayers – encore une fois, une bonne nouvelle.

Moins positive est la présentation, qui est passée une autre itération sans réelles améliorations. Un groupe de joueurs a reçu de nouveaux scans de visage, y compris l’étoile de couverture et la sensation bidirectionnelle Shohei Ohtani, mais toutes les mêmes textures de saleté drudgy reviennent. Pour un jeu où vous passez énormément de temps à regarder des pelouses bien tondues, l’herbe de MLB The Show 22 a l’air incroyablement mauvaise – il est tragique de penser que cette série était de loin le plus beau jeu de sport sur PS3 et PS4 parce que c’est des kilomètres hors du rythme ces jours-ci. Nous ne pouvons que supposer que Sony San Diego Studio prévoit de grandes améliorations pour les futurs versements.

Malgré tout cela, cependant, le jeu fonctionne très bien – et il continue d’avoir une qualité zen, quel que soit le mode dans lequel vous jouez. Il existe quelques nouveaux niveaux de difficulté qui rendent le gameplay plus gérable pour toutes les capacités, et la pratique personnalisée a reçu un autre laissez-passer pour s’étendre au terrain et même la possibilité de rejouer les jeux. Pendant ce temps, la nouvelle équipe de commentateurs mettant en vedette Jon ‘Boog’ Sciambi et Chris Singleton est décente, bien qu’avec une plus petite bibliothèque de lignes à parcourir, vous commencerez à entendre des phrases répétées plus tôt que vous ne le souhaiteriez.

Ailleurs, nous testons toujours actuellement le netcode, y compris la fonctionnalité de coopération susmentionnée, et voulons jouer sur des serveurs de lancement avant d’attacher un score au jeu – cette franchise a une riche histoire de ses serveurs qui s’effondrent le jour de la sortie, après tout . Cependant, toutes les fonctionnalités de jeu croisé, qui s’étendent aux sauvegardes croisées, semblent prometteuses – et avec l’ajout de Nintendo Switch, vous pourrez progresser en mouvement pour la première fois depuis MLB 15 : The Show sur PS Vita.

Conclusion

Il serait probablement réducteur de décrire de nombreuses améliorations de MLB The Show 22 comme le genre de chose que vous vous attendez à trouver dans les notes de mise à jour, mais cela reste un peu vrai. Le gameplay est toujours aussi agréable et nous aimons beaucoup les ajouts de mars à octobre ainsi que le mode Mini Seasons dans Diamond Dynasty. Mais bien qu’il s’agisse sans aucun doute d’une version simplifiée et améliorée du déjà excellent MLB The Show 21, les joueurs occasionnels auront du mal à repérer la différence – et, franchement, certains aspects de la série sont vraiment commence à fatiguer.

Leave a Comment