Nuclear War or Climate Change: If You Had to Pick a Worry. . .

Concernant l’éditorial de Bjorn Lomborg “Ayez peur de la guerre nucléaire, pas du changement climatique” (30 mars) : J’ai vécu l’énigme du changement climatique ou de la guerre nucléaire en tant qu’étudiant en 1971, tout en interviewant Albert Speer, l’ancien ministre nazi. des armements, chez lui en Allemagne de l’Ouest. J’ai contacté Speer, qui avait récemment publié “Inside the Third Reich”, et il a accepté de me rencontrer. J’ai demandé ce qu’il considérait comme la plus grande menace qui pèse sur le monde. Assis à Heidelberg, à seulement 200 kilomètres de la brèche de Fulda, où plusieurs armées du Pacte de Varsovie dotées d’armes nucléaires tactiques étaient sur le point de prendre d’assaut l’Allemagne de l’Ouest, je m’attendais naturellement à ce que la menace d’une guerre nucléaire soit sa réponse. Au lieu de cela, il a répondu: “Pollution”.

Au début, j’ai pensé que c’était une réponse stéréotypée qu’il pensait que de jeunes étudiants américains comme moi apprécieraient d’entendre. Mais il le pensait vraiment. Je me suis retrouvé dans l’étrange position d’essayer de le persuader, lui, entre tous, du danger le plus immédiat d’une guerre mondiale si nos ennemis percevaient une faiblesse militaire au sein de l’OTAN. Il semblait peu convaincu.

.

Leave a Comment