Florida’s starving manatees reflect global climate change troubles

Demandez aux vétérinaires et aux biologistes qui collectent des lamantins morts le long de la côte atlantique de la Floride cet hiver, et ils vous diront que la famine est une façon lente et atroce de mourir.

Les organes cessent de fonctionner. Les cellules se décomposent. Les muscles s’atrophient. Les animaux affamés “se dissolvent de l’intérieur”, a déclaré Pat Rose, directeur exécutif de l’organisation à but non lucratif Save the Manatee Club.

Leave a Comment