Blenheim to be home to the first renewable natural gas plant in Ontario



Waste Connections Canada construit une installation de 50 millions de dollars à Chatham-Kent pour produire du gaz naturel renouvelable à partir des déchets en décomposition à la décharge Ridge à Blenheim et réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Le projet d’énergie propre devrait suffire à chauffer 40 % des maisons de Chatham-Kent et créera plus de 50 emplois spécialisés et dans le domaine de la construction.

Cathy Smith, responsable du projet d’enfouissement, a déclaré que la nouvelle usine aidera Waste Connections à réduire son empreinte carbone et à alimenter sa flotte de près de 300 camions dans tout le pays.

“C’est l’un des nombreux projets que Waste Connections entreprend afin d’obtenir ses propres crédits internes de réduction des émissions de gaz à effet de serre”, a déclaré Smith.

Le vice-président d’Enbridge Gas, Jim Redford, a déclaré que la facture moyenne de gaz des consommateurs ne sera pas inférieure, car le gaz naturel renouvelable (GNR) est un peu plus cher à produire.

« Cette formidable opportunité faite en Ontario que RNG présente détournera les émissions et permettra la fourniture continue d’une énergie abordable, fiable, sûre et propre pour les besoins énergétiques croissants de l’Ontario tout en stimulant la croissance économique », a déclaré Redford.

Le maire Darrin Canniff a déclaré qu’il s’agissait d’un investissement important dans la municipalité.

« Qu’est-ce qu’il ne faut pas aimer dans ce projet quand on peut prendre quelque chose qui monte dans les airs et en faire de l’énergie que nous pouvons utiliser. C’est l’un des meilleurs projets de tous les temps, je pense, à Chatham-Kent », a déclaré le maire.

Smith a déclaré que Waste Connection est un chef de file dans ce domaine et possède huit de ces installations en Amérique du Nord, ajoutant que c’est la première en Ontario.

La construction commencera dans un an, si elle est approuvée par la Commission de l’énergie de l’Ontario, et la centrale d’énergie verte devrait être achevée d’ici la fin de 2023.

Un système de compression convertira le gaz d’enfouissement en gaz naturel renouvelable et un pipeline injectera le gaz propre dans le système de distribution local.

L’Ontario prévoit d’éliminer progressivement les émissions des sites d’enfouissement d’ici 2030 et le projet devrait réduire plus de 110 000 tonnes d’émissions par an.

Le ministre de l’Environnement, David Piccini, était à Blenheim pour l’annonce jeudi après-midi et a déclaré qu’aucune incitation provinciale n’était prévue pour amener davantage de ces installations dans la province. Le ministre Piccini a déclaré que le mieux que le gouvernement puisse faire en ce moment est de faciliter la construction des centrales RNG par le secteur privé et de s’en aller.

« Des projets comme l’installation de gaz d’enfouissement vers le gaz naturel renouvelable de Waste Connections of Canada à Chatham-Kent aident notre gouvernement à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) de l’Ontario et nous aident à atteindre nos objectifs climatiques de 2030. La réduction des impacts environnementaux des déchets est une priorité absolue pour notre gouvernement. Pouvoir réduire les émissions de GES de 110 000 tonnes, créer près de 50 emplois, tout en produisant suffisamment d’énergie verte par an pour chauffer plus de 18 000 foyers ontariens, témoigne des destinations en fin de vie disponibles pour les déchets produisant des GES », a déclaré Piccini.

Leave a Comment